Frais de ports offert dès 150€ d'achats

Facebook
INSTAGRAM

- L'histoire de la marque -

La naissance de CARPLINE

Frédéric RESTOY

l’histoire carpline – Carp Fishing – 

Carpline – Carp Fishing – est une marque française créée en 2019 par son fondateur Frédéric Restoy jeune entrepreneur depuis plusieurs années.

Après plusieurs années à peaufiner son expérience au bord de l’eau , afin d’étudier et de comprendre le comportement et l’alimentation des cyprinidés, il a fait élaborer des produits issus des meilleurs ingrédients présents actuellement sur le marché , qui s’adapteront à tout type de pêche, efficaces en toute saison afin de détourner les carpes de leur alimentation naturelle.

Carpline vous propose non seulement des produits de qualité, mais s’appuie sur une expérience et un savoir faire unique dans le domaine de la pêche de la carpe.

La passion pour la pêche m’a été transmise depuis mon plus jeune âge par mon père & grand-père, habitant au bord de la mer Méditerranée il y plusieurs années, j’ai fait mes premiers pas en pêchant la dorade, le billard – maquereau, l’anguille, la telline et le calamar, alors je ne vous cache pas que le NO KILL m’était inconnu à cette période surtout en mer et qu’on se faisait de véritables festins à la plancha.

Quelques années plus tard, nous avons déménagé avec mes parents en région Rhône-Alpes dans un petit village campagnard, dans une demeure qui appartenait à ma grand-mère.

J’étais jeune et j’ai ressenti un manque de cette passion que je partageais chaque week-end avec ma famille, mais en face de la maison, j’ai découvert une petite rivière pas plus large que 20 m qui s’appelait la rivière de l’azergue.

Une petite rivière peu profonde, mais qui cacher de véritables trésors et qui était très peuplé en poisson à l’époque.

C’est alors que ma mère m’a permis de continuer à pratiquer cette passion en m’offrant mon premier permis de pêche oui, j’ai bien dit premier car en mer, il n’y en avait pas besoin.

J’ai commencé à taquiner au coup, je prenais tout ce qui était possible à prendre, une petite boite d’asticot des boules de farine et c’était partie pour remplir la bourriche.

Mais il m’arrivait parfois de casser subitement sur des poisons dont je ne connaissais pas l’identité.

C’est alors qu’un matin, je rencontrais une personne âgée et il m’expliquait qu’il y avait des gros poissons “carpes” et que souvent, il se faisait casser la ligne, car elles mordaient à l’hameçon.

Je me suis rapidement pressé d’aller raconter à ma mère ce que cette personne venait de me raconter et je lui ai dit que je voulais absolument attraper ce poisson.

Chaque année depuis notre aménagement en région lyonnaise on participer avec ma mère au Safari Truite du Colombier situé à Anse un petit village à 2 min de notre maison.

Un événement que l’on venait tout juste de découvrir et qui était fort sympathique, car le but consisté à pêcher la plus grosse truite.

Un véritable moment de bonheur au côté de ma mère qui partageait ma passion avec moi.

À cet événement un marchands de matériel de pêche y exposer toutes pleines de bonne chose, assez pour avoir les yeux remplis d’étoiles.

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier ma mère venait de m’offrir ma première canne et premier moulinet pour pêcher la carpe ainsi que quelques accessoires que m’avait conseillé le marchand de pêche autant vous dire que c’était le plus beau jour de ma vie dans ma carrière de jeune pêcheur.

J’étais loin d’avoir toute la technologie qui existait déjà à cette période, j’avais simplement une canne que je posais à même le sol et sur lequel je m’étais, une grelotte pour détecter la touche.

La première fois que j’étais allé essayer mon premier ensemble, j’avais un montage avec une cage et je pêchais à la farine avec des asticots rien de plus.

Un bas de ligne pour la truite avec un maïs directement sur l’hameçon.

Ma mère m’apportait le pic nique chaque jour et elle rester un moment à mes côtés, c’était génial.

J’ai alors attraper ma première carpe à l’âge de 10 ans et depuis ce jour-là, je n’ai jamais lâché cette passion.

J’étais tous les jours au bord de l’eau, car j’avais la chance d’avoir cette petite rivière juste en face de chez moi.

Je rêvais un jour de travailler dans un magasin de pêche où d’avoir ma propre boutique, les années sont passées et je n’avais qu’une envie de vivre de ma passion.

La création de CARPLINE fut un véritable Challenge, car je savais que le marché était déjà bien convoité et que cette pratique était sans cesse en train d’évoluer, mais quand l’occasion s’est présenté à moi, je n’ai pas hésité, une seule seconde à franchir le cap.

J’ai investi beaucoup de mon temps, beaucoup d’énergie pour faire en sorte de concevoir des appâts d’excellente qualité qui répondront parfaitement aux attentes des pêcheurs et aujourd’hui je suis fière d’avoir pu réaliser mon rêve.

C’était ma petite histoire…

Retour haut de page